ComuLux – En bref

 

 

 

 

 

 

ComuLux – En bref

De nombreuses Communes sont contraintes à moderniser leur éclairage public qui est trop vieux. Par manque de savoir-faire cette opération complexe peut se révéler un défi onéreux. Une modernisation adéquate de l’éclairage public implique différents obstacles. Du point de vue du contribuable l’assainissement doit être soumis à une optimisation entre efficacité énergétique, économique et le développement de la technologie actuelle.
Afin de minimiser le coût global, un consortium d’experts a travaillé avec l’Association des Communes Suisses au développement d’un programme pour la substitution de lampadaires publics. Le consortium est organisé de manière à satisfaire au mieux toutes les exigences: de la communication à l’organisation, de la gestion économique et qualitative et surtout la technique d’éclairage et son efficacité énergetique. En plus de l’Association des Communes, d’autres partners sont engagés pour la technique d’éclairage et ‘onlog SA’ pour la conduction du programme et la réalisation des projets.
Le programme ComuLux améliore l’efficacité énergétique de l’éclairage public d’au moins 65%, en substituant les lampes obsolètes avec des luminaires à LED de dernière génération avec options de contrôle intégrées.

ComuLux est divisé en deux sections afin de satisfaire au mieux les exigences des Communes:

– ComuLux Pro
– ComuLux Easy

Le programme ComuLux Pro offre des subventions pour le remplacement des lampes à vapeur de sodium. ComuLux Pro est soutenu par le programme d′encouragement ProKilowatt sous la direction de l′Office fédéral de l′énergie.

Les petites Communes structurellement plus faibles dans des régions rurales ou aux montagnes profitent des subventions accrues. Les villes et les Communes d’agglomération prennent part avec une subvention légèrement réduite.

ComuLux Easy offre une occasion de remplacer toutes les types d’éclairage public obsolètes dans une manière très efficace et économique. ComuLux Easy offre par exemple aussi le remplacement des lampes à vapeur de mercure (HQL) ou analogue, qui ne peuvent plus profiter des subventions par ProKilowatt.

Image: Besenbüren Route Cantonale